près


près

près [ prɛ ] adv.
• v. 1050; bas lat. presse « en serrant », de pressus, p. p. de premere « presser, serrer »
Adverbe marquant la proximité, indiquant une petite distance. A
1À une distance (d'un observateur ou d'un point d'origine) considérée comme petite. Il habite tout près (cf. À deux pas, à proximité). C'est plus près par là. « Le coup passa si près que le chapeau tomba » (Hugo). Fam. Ce n'est pas tout près : c'est loin.
2Loc. adv. (v. 1250) DE PRÈS. (Dans l'espace) Considérer, voir, regarder de près, de trop près, de tout près. Lunettes pour voir de près. Se raser de près, au ras des poils. « Edmond ne se trouva pas rasé d'assez près » (Aragon).
Fig. Voir la mort de près. Vieilli Connaître qqn de près, très bien. « Il existe une autre personne qui les a connus d'aussi près que moi, peut-être de plus près » (Romains). Examiner, surveiller qqch. de près, attentivement. Cela le touche, cela le concerne de près, très directement, de façon intime. — Loc. Ne pas y regarder de si près, de trop près : passer sur les détails, les inconvénients, ne pas être trop regardant.
(Dans le temps) « Mes lettres n'avaient pas accoutumé de se suivre de si près » (Pascal).
3Loc. prép. (fin XIe) PRÈS DE. (Dans l'espace) À petite distance de ( proche, voisin). Sa maison est située tout près de la mienne. contre. Près d'ici, tout près d'ici, non loin. Tout près de Paris, aux abords de, à la porte de. S'asseoir près de qqn, auprès de, aux côtés de. « Pour me sentir plus près d'elle, je me blottissais sous cape » (Radiguet). « Ils étaient l'un près de l'autre, debout, dans l'embrasure de la croisée » (Flaubert). Près l'un de l'autre. Vêtement (coupé) près du corps, ajusté, moulant. — Dans l'entourage. Vivre près de qqn. Fam. Avoir la tête près du bonnet.
Mar. Naviguer près du vent, au plus près du vent, ellipt Au plus près, dans la direction la plus rapprochée de celle du vent. Au près. Au près serré. « Le Zeta navigue au plus près, et la toile blanche ondule en claquant » (Le Clézio). Subst. Le près et le largue.
Vx Auprès de. Frédéric « s'enquit près du cocher s'il n'y avait point quelque part [...] un certain café Alexandre » (Flaubert). En comparaison de, à côté de. « Mais combien les phrases, hélas ! devenaient pâles près des actes ! » (A. Gide).
Loc. fam. Être près de ses sous : être avare. « On est un peu près de ses sous, peut-être, mais il faut ça pour vivre » (Aragon). (Abstrait) On est passé près de la catastrophe (cf. À deux doigts de). Un peu moins de. Près de la moitié.
(Dans le temps) Il était près de dix heures. presque. Être près de la retraite. (Avec l'inf.) Quand le jour est près de paraître. imminent, prochain. « Les démarches étaient près d'aboutir » (France) . Nous ne sommes pas près de nous laisser faire.
4Vieilli ou région. PRÈS, suivi d'un nom. « Sœur Perpétue était une forte religieuse, de Marines, près Pontoise » (Hugo). Notre ambassadeur près le roi de..., délégué auprès de. « Le rond-point, près l'escalier du potager » (A. Gide).
B(Exprimant l'idée d'une différence, dans des loc.)
1 ♦ À PEU PRÈS, indiquant l'approximation. ⇒ presque. « Heureusement, l'hôtel était à peu près vide à ce moment de l'année » (F. Mauriac). À peu près comme. À très peu près.
Approximativement. environ. À peu près six mille hommes. Il y a à peu près vingt minutes qu'il est sorti.
Subst. (XVIIe) Un à-peu-près (voir ce mot).
2 ♦ À PEU DE CHOSE(S) PRÈS. presque. « Le fils du Grand Turc ressemble à ce Cléonte, à peu de choses près » (Molière). Il y en a mille, à peu de choses près.
3 ♦ À BEAUCOUP PRÈS : avec de grandes différences (cf. Il s'en faut de beaucoup). « Tu ne parais pas ton âge, même à beaucoup près » (Duhamel).
4 ♦ À CELA PRÈS, À CECI PRÈS QUE : cela étant mis à part. ⇒ 1. excepté, sauf. « Reçu dans le meilleur monde, où il se tenait bien, à cela près qu'il faisait des jeux de mots » (France).
5 ♦ À (QQCH.) PRÈS, indiquant le degré de précision d'une évaluation, l'écart, la différence qui sépare le résultat d'une mesure de la valeur réelle de la grandeur mesurée. « Sa femme et lui se rappelaient, à un liard près, le prix d'achat » (Balzac). Il a échoué à deux points près. Fam. À un cheveu près, à un poil près. (Avec l'idée que la différence en plus ou en moins est sans conséquence) Il n'en est pas à cent francs près. « Moi, Legrain, je n'en suis pas à une femme près » (Duhamel). Il n'en est pas à cela près, ça ne compte pas pour lui.
⊗ CONTR. Loin. ⊗ HOM. Prêt.

près adverbe (latin presse, de pressus, serré) près de préposition (latin presse, de pressus, serré) Indique le peu de distance de quelque chose, d'un lieu, de quelqu'un ; à côté (de), à proximité (de), par opposition à loin : Asseyez-vous près de moi. Indique le peu de distance dans le temps : Nous étions près de Noël. Étroitement lié à quelqu'un, en particulier affectivement : Il est resté très près de sa mère. Dans un rapport étroit d'analogie, sans différence notable : Tous ces candidats sont très près les uns des autres. Sur le point de faire quelque chose, d'atteindre quelqu'un, de se trouver dans telle situation : Nous étions près de partir quand cela s'est produit. Indique qu'une quantité, un prix, un temps sont presque atteints : Il était près de midi. Cela coûte près de 1 000 euros.près (citations) adverbe (latin presse, de pressus, serré) près de préposition (latin presse, de pressus, serré) Wang Anshi province du Jiangxi 1021-1086 Ton œil ne peut pas apercevoir ses propres cils. Tu n'es pas capable de voir ta propre faute. Tu distingues ce qui est loin et tu ignores ce qui est près de toi. Commentaire Traduction D. Tsan ● près (difficultés) adverbe (latin presse, de pressus, serré) près de préposition (latin presse, de pressus, serré) Orthographe Ne pas confondre la locution à peu près et le substantif un à-peu-près. 1. À peu près (sans trait d'union) loc. adv. = approximativement. Il est à peu près huit heures. 2. À-peu-près (avec deux traits d'union) n.m. inv. = approximation. Je dis cent, mais c'est un à-peu-près, ce peut être quatre-vingt-quinze ou cent cinq. - Plur. : des à-peu-près (invariable). Construction Près de. Près, préposition, s'emploie avec de (leur maison est près de la nôtre ; la voie ferrée passe près de la rivière), sauf dans le vocabulaire juridique (expert près les tribunaux). Emploi Ne pas confondre près de et prêt à. 1. Près de = sur le point de. Il était bien près de réussir. 2. Prêt, prête à = préparé ou décidé à ; en état de. Nous sommes prêts à partir ; la machine est maintenant prête à fonctionner. ● près (expressions) adverbe (latin presse, de pressus, serré) près de préposition (latin presse, de pressus, serré) À quelque chose, à cela, à beaucoup près, indique l'écart, la différence (surtout faibles) possibles ou réels ou annonce l'exception : Tout est vrai à un détail près. Allure du plus près, route la plus proche du vent debout que puisse faire un navire à voiles. De près, à une faible distance dans l'espace : De près, elle est moins jolie ; à un faible intervalle dans le temps : Les deux coups se sont suivis de près ; avec beaucoup d'attention, de vigilance : Surveiller quelqu'un de près ; indique que quelque chose a bien failli se produire : Il a vu la mort de près. De près ou de loin, ni de près ni de loin, de quelque manière, en aucune manière. Être près de ses sous, de son argent, être assez avare. Ne pas être à quelque chose près, ne pas avoir à compter quelque chose et en particulier ne pas avoir à l'économiser ; ne pas avoir obligatoirement à en tenir compte ; ne pas être arrêté par quelque chose, vu le nombre de fois où cette chose s'est produite. Près du corps, se dit d'un vêtement, d'une ligne de vêtement qui épouse la forme du corps. ● près (homonymes) adverbe (latin presse, de pressus, serré) près de préposition (latin presse, de pressus, serré) pré nom masculin prêt adjectif prêt nom masculinprès (synonymes) adverbe (latin presse, de pressus, serré) près de préposition (latin presse, de pressus, serré) Indique le peu de distance de quelque chose, d'un lieu, de...
Synonymes :
- à côté de
- auprès
- aux côtés de
Indique le peu de distance dans le temps
Synonymes :
Sur le point de faire quelque chose, d'atteindre quelqu'un, de se...
Synonymes :
Indique qu'une quantité, un prix, un temps sont presque atteints
Synonymes :
près préposition En délégation auprès de : Un expert près le tribunal de commerceprès (homonymes) préposition pré nom masculin prêt adjectif prêt nom masculin

près
adv., Prép. et n. m.
aA./a adv.
d1./d Non loin, à une courte distance. La ville est tout près.
d2./d Loc. adv. De près: d'une courte distance. Mettez-vous là pour voir de plus près. Serrer qqn de près.
Fig. Surveiller qqn de près, attentivement. Il n'y regardera pas de si près.
Cette affaire le touche de près, elle est pour lui d'une grande importance.
|| (Dans le temps.) Les détonations se suivaient de très près, à des intervalles très courts.
aB./a Prép.
rI./r ADMIN Auprès de. Expert près les tribunaux.
rII./r Loc. Prép.
d1./d Près de. (Marquant la proximité dans l'espace.) Venez près de moi.
Fig. Rien n'est plus près de l'amour que la haine.
|| (Marquant la proximité dans le temps.) Il est près de midi.
être près de (+ inf.): être sur le point de.
|| (Marquant l'approximation dans une évaluation.) Presque, environ. Ils sont près d'un millier.
d2./d à... près (Indiquant le degré de précision d'une évaluation.) à un millimètre près.
|| Loc. fig. N'être pas à (un montant, un délai) près: ce montant, ce délai est négligeable. Nous ne sommes pas à 10 francs près.
(Belgique) ça ne vient pas à (un montant, un délai) prés: ce montant, ce délai est négligeable.
|| à cela près, à (qqch) près: excepté cela.
|| à beaucoup près: avec un écart, une différence considérable.
|| à peu près: environ.
Presque. Il est à peu près guéri.
n. m. V. à-peu-près.
|| à peu de chose près: avec une petite différence; presque. Cela coûte trois mille francs, à peu de chose près.
|| MAR Naviguer au plus près du vent, aussi près que possible du vent debout, tout en continuant à faire route.
Ellipt. Naviguer au plus près, en gardant les voiles bien gonflées.

⇒PRÈS, adv.
A. —À une petite distance (d'un point, d'un lieu, à proximité).
1. [Précédé d'un adv. d'intensité] Anton. loin (v. ce mot I A). Tout près, très près. Demeure-t-il loin? Non, il demeure tout près (Ac. 1878-1935). Tout près un couple de sarcelles se promenait (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p.190). V.gigantesque ex. 3.
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ce qui est près. Le loin et le près sont aussi très particuliers. Un membre éloigné semble obéir sans intermédiaire, et être par là, plus proche qu'un lieu non éloigné non docile ou non mobile (VALÉRY, Tel quel II, 1943, p.247). La profondeur et la grandeur viennent aux choses de ce qu'elles se situent par rapport à un niveau des distances et des grandeurs, qui définit le loin et le près, le grand et le petit (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p.308).
MAR., p.ell. de au plus près (infra B 1 c ). Près du vent (d'apr. GRUSS 1978).
2. Empl. prép.
a) Vieilli. Dans le voisinage de, à proximité de. Synon. mod. près de (infra C 1). À George Sand. Neuville, près Dieppe, vendredi, 31 mars 1871 (FLAUB., Corresp., 1871, p.215). Ce soir, dîner (...) dans un restaurant (...) près la fontaine Gaillon (GONCOURT, Journal, 1894, p.656).
b) Dans le domaine admin., jur. En délégation auprès de. Expert près les tribunaux; procureur près la Cour. Le 22, le général a donné à déjeuner à l'adjudant-commandant Delord, employé près le général Moncey (STENDHAL, Journal, t.1, 1801, p.5). Jean, Alfred, Hyacinthe Legruyère, huissier près le tribunal de première instance séant à Paris (COURTELINE, Article 330, 1900, p.266).
c) Vx. Dans le temps de. Synon. près de (infra C 3). C'est un soir, près Noël (CORBIÈRE, Amours jaunes, 1873, p.193).
B. —[Dans des loc. adv.]
1. [Dans l'espace]
a) De (bien, plus) près. À une (bien, plus) petite distance. Il entend aussi bien de loin que de près (Ac. 1835, 1878). Mettez-vous là pour voir de plus près (Ac. 1835-1935). Le chien sans doute devait le serrer de près, il s'apprêtait peut-être à le saisir et Renard croyait à chaque instant sentir un croc aigu lui traverser la peau (PERGAUD, De Goupil, 1910, p.37).
Rasé, tondu de près. Rasé, tondu avec soin. Synon. rasé, (tondu) à ras. Un troupeau de moutons maigres, de près tondus (FLORIAN, Fables, 1792, p.39). Il était extrêmement soigné dans sa tenue, toujours rasé de près (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p.766).
b) ) Vieilli. Ici près. Dans le voisinage immédiat. Synon. près d'ici. Il se promène ici près (Ac. 1798, 1878-1935). Mon fils, viens avec moi, ma grotte est ici près (CHÊNEDOLLÉ, Génie homme, 1807, p.51). Votre chambre, qui est ici près au rez-de-chaussée (SÉGUR, Auberge ang. gard., 1863, p.58).
) Vx, rare. Près à près. Côte à côte, très rapproché(e)s (l'un(e) de l'autre). Plantez ces arbustes près à près (Ac. 1835, 1878). Bulles rondes rangées près à près à la suite les unes des autres, comme des jetons comptés sur une table (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.372). Elle avait des bas de fil vert, relevés près à près, de raies noires (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p.237).
c) MARINE
) Au plus près. ,,Se dit de la direction la plus rapprochée du lit du vent`` (GRUSS 1978). Un navire est au plus près, ou sous l'allure du plus près, lorsqu'il veut gagner ou s'élever dans la direction d'où vient le vent (GRUSS 1978). V. allure ex. 27.
Au plus près serré. Le plus près possible de la direction d'où vient le vent. La bouline a pour but de permettre de haler vers l'avant la ralingue de chute du côté du vent, quand on navigue au plus près serré, de manière à diminuer l'effet du ballonnement de la voile (GALOPIN, Lang. mar., 1925, p.71).
Prendre le plus près. Diminuer autant que possible l'angle d'incidence du vent sur les voiles orientées (d'apr. LITTRÉ).
) Près et plein. Dans la position d'un navire (déterminée par rapport au vent) ,,lorsqu'il navigue de près, de manière à ne pas chicaner le vent, ni avoir trop de largue dans les voiles`` (GRUSS 1978). Gouverner près et plein. Le Commandant: N'arrivez pas, serrez près et plein! (JARRY, Ubu, 1895, V, 4, p.91).
2. Au fig. De près
a) [Avec un verbe désignant l'observation ou la réflexion] Attentivement, minutieusement. Observer, voir de près. Il faut examiner tout ça de près (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p.232). Boxeur qui s'entraîne en portant des coups à son ombre sur le mur, qui redouble de vitesse tout en s'étudiant de près et qui corrige méthodiquement sa technique (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.186). V. paradoxiste rem. s.v. paradoxisme ex.
Y regarder de près. Accorder une grande importance à ses biens, au moindre profit, être parcimonieux, économe. [Le duc de Montpensier] généralement détesté (...) pour regarder de trop près à ses boeufs et à ses moutons en Andalousie, où il a de grands biens (MÉRIMÉE, Lettres Panizzi, t.2, 1868, p.341).
Ne pas y regarder de si près, de trop près. Ne pas être exigeant, se contenter de ce qu'on a, de ce qu'on peut faire. Sandoval: Votre bourse paraît mieux garnie que la mienne. Don Juan: Oh! entre gentilshommes, on n'y regarde pas de si près (DUMAS père, Don Juan, 1836, III, 4, p.59). Le langage sort d'un fond populaire (...) Usons-en comme d'un précieux héritage. Et n'y regardons pas de trop près (A. FRANCE, Mannequin, 1897, p.117).
b) [Indiquant l'idée de proximité dans une relation avec qqn ou qqc.] Surveiller qqn de près; veiller de près sur qqn. Une statue a pour objet d'imiter de tout près un homme vraiment vivant (TAINE, Philos. art, t.1, 1865, p.15). Ils ont dit que le gars qui avait volé les faisans, tu devais le connaître de près (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p.153).
Tenir qqn de près. Surveiller quelqu'un attentivement (d'apr. Ac.).
Toucher qqn de près. Avoir avec lui un lien de parenté rapproché.
Cette chose le touche de près (Ac. 1835-1935). Cette chose est pour lui d'une grande importance.
Loc. De près ou de loin; ni de près ni de loin. V. loin II B 2.
3. [Dans une loc. marquant l'approximation] À... près
a) À peu près. Synon. approximativement. Heureux de vous connaître. Vous êtes sans doute dans les affaires? À peu près? Excellente réponse! Judicieuse aussi; nous ne sommes qu'à peu près en toutes choses (CAMUS, Chute, 1956, p.1478). V. peu I B 3:
1. ... au lieu de dire: «Les mêmes causes mettent le même temps à produire les mêmes effets» (...) dire: «Des causes à peu près identiques mettent à peu près le même temps pour produire à peu près les mêmes effets.»
POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p.42.
[Dans l'évocation d'une mesure, d'une quantité] Dubois: (...) Son âge? Oven: Quarante-cinq ans, à peu près (DUMAS père, Fille du régent, 1846, I, 4, p.162).
Empl. subst. masc. Résultat approché; souvent péj., ce qui est imparfait, sommaire, approximation grossière. Il est plus facile, en effet, de concilier par des à-peu-près métaphysiques les antinomies d'une spéculation paradoxale et volage que de chercher à pénétrer les antinomies de notre nature (MASSIS, Jugements, 1923, p.111). L'imitation est un à peu près (SARTRE, Imaginaire, 1940, p.42).
Rare. Un à peu près de (+ subst.). Quelque chose qui ressemble à. Ne trouverai-je pas, sur toute la grande terre, un à peu près de paradis pour une petite créature comme moi? (COLETTE, Cl. s'en va, 1903, p.318).
b) [Marque le plus ou moins grand degré d'exactitude d'une estimation] Excepté, sauf, mis à part. À quelque chose près; à une légère différence près; à quelques détails près; à un cheveu près (fam.), à un poil près (pop.). Nous nous portons tous fort bien, à la lassitude près (LAMART., Corresp., 1832, p.301). Ces appartements (...) sont malheureusement occupés, à de très rares exceptions près, par de richissimes Français (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p.220).
À peu de choses près. V. chose2 II B.
À beaucoup près. Il s'en faut de beaucoup. Le sol n'est pas à beaucoup près aussi fertile que celui des autres parties de la Louisiane (BAUDRY DES LOZ., Voy. Louisiane, 1802, p.26). V. beaucoup I B 2 a:
2. ... il n'est plus jeune, à beaucoup près. (...) il a atteint l'âge où l'on supporte malaisément un changement dans les habitudes, et c'était, cette laisse, tout un bouleversement dans sa petite existence de chien.
COURTELINE, Gend. sans pitié, 1899, 2, p.164.
À cela près
♦Cela mis à part. Ne laissez pas de conclure votre marché, à cela près (Ac.).
N'être pas à cela près, ne pas en être à cela près. Ne pas se laisser arrêter par si peu, ne pas faire cas de cela. Il vous donnera les deux cents francs que vous demandez, il n'est pas à cela près (Ac. 1835-1935).
[Avec un subst. ou un pron. suivi d'une sub. en appos.] À ce/cette... près que. Vos deux lettres, mesdames, qui m'arrivent par le même courrier, me posant la même question à cette différence près que l'une s'intéresse à une toilette déjà lointaine de Mlle Delaporte (...) et l'autre à la toilette visible encore de Mme Gravier (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p.776).
À ceci, à cela près que. Si on ne tient pas compte de ce que. Synon. excepté que, sauf que. Cette femme est belle, à cela près qu'elle est fort pâle (Ac. 1835, 1878). Il arrive que le vocabulaire, la syntaxe, le corps du langage paraissent intacts, à ceci près que les propositions principales y prédominent (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p.228).
c) MATH. [Marque la valeur maximale que peut prendre la différence entre la valeur approximative et la valeur exacte] Approximation à près (BOUVIER-GEORGE Math. 1979).
C. —[Dans la loc. prép. près de]
1. [Dans l'espace] À une petite distance de. Anton. loin de (v. loin III A). Croquebol (...) marquait le pas sur place, les coudes balancés près des hanches (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 2e part., 1, p.94). Je ne t'apprendrai sans doute rien en te disant que je suis de retour à Paris, car je crois bien que tu m'as aperçu ce matin près de la Sorbonne (GIDE, Faux-monn., 1925, p.1175). Je ne crois pas qu'au fond deux peuples aient jamais été aussi près l'un de l'autre (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.460).
a) Locutions
) Près du corps. ,,Ajusté, moins que collant`` (GIRAUD-PAMART Nouv. 1974). Ce tee-shirt très près du corps est si agréable à porter (Vogue, 1971, ds GIRAUD-PAMART Nouv. 1974).
) Loc. fig.
Avoir la tête près du bonnet. Être près de ses intérêts, être intéressé. V. bonnet B 2.
Fam. Être près de ses sous. Être parcimonieux, avare. [On proposait un prix] au-dessous du tarif quand le client se montrait près de ses sous (SIMONIN, J. BAZIN, Voilà taxi! 1935, p.33).
b) Littér. [Indique une compar.] Synon. à côté de, comparé à. L'art des dix-huitième et dix-neuvième siècles (...) semble un peu grêle et tourmenté (...), près de celui des âges précédents (FAURE, Hist. art., 1912, p.225).
c) Près de + nom de pers. Auprès de (v. auprès (de) I B)
Vieilli. Il se procurerait facilement des habits [propres à une évasion] près d'un condamné à la double chaîne (VIDOCQ, Mém., t.1, 1828-29, p.262). Je t'excuserai près de ces messieurs; je leur dirai que tu es souffrante (SCRIBE, Bertrand, 1833, III, 7, p.185).
Vieilli ou littér. [Marque une fonction, une relation de caractère officiel] Mon frère est, depuis six mois, capitaine près de la reine Marguerite (DUMAS père, Tour Nesle, 1832, I, 2, p.7). Princesse, il y a tout près d'ici un voyageur étranger qui sollicite l'honneur d'être introduit près de vous (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.245).
2. Au fig.
a) Proche de. Il m'a causé plus de sentimens délicieux que tous ceux que les passions les plus tendres m'ont fait éprouver. Il me passe avec sa mère bien près du coeur (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1815, p.75). Nous avons à discerner ce qu'il y a de nouveau en fait de morale dans le monde. Je viens de chercher péniblement à le faire en me tenant très près des faits (TOCQUEVILLE, Corresp. [avec Gobineau], 1843, p.48). Schubert est plus près d'une conception beaucoup plus moderne de la poésie et de la nature (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p.111).
b) Rare. [Indique un degré proche de (qqc.)] Michel-Ange (...) intimide (...) La force de l'impression est allée jusque tout près de la douleur; à mesure qu'elle s'affaiblit, elle devient plaisir (STENDHAL, Hist. peint. Ital., t.2, 1817, p.283).
3. [Dans le temps; indique la proximité par rapport à une date, un moment, un événement futur, un fait] Près du départ, de la retraite. Puis il tira sa montre, et comme il était tout près de huit heures: «Allons, Dominique, viens au collège, c'est ce que nous pouvons faire de plus sage» (FROMENTIN, Dominique, 1863, p.125). Une comédienne (...) doubla dans le rôle d'Hermione la Des OEillets, malade et près de sa fin (A. FRANCE, Génie lat., 1909, p.147). On se sentait tout près des larmes et du rire (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p.232).
Près de + inf Sur le point de + inf. Être près d'expirer, de défaillir, de mourir, de pleurer, de s'évanouir. C'était le croissant délié de la lune, déjà près de disparaître (VERNE, Île myst., 1874, p.91). Elle dit à mi-voix: «Mon chéri...» mon coeur (cela t'étonne que je parle de mon coeur?) mon coeur était près d'éclater (MAURIAC, Noeud vip., 1932, p.73). Je dois dire que je fus un instant tout près de partager cette opinion (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p.247).
Ne pas être près de. En avoir pour un (long) moment avant de. Le peuple avait vu les rois motiver leurs ordonnances par la formule:Car tel est notre plaisir; il voulut à son tour goûter le plaisir de faire des lois (...). Le divertissement n'est pas près de finir (PROUDHON, Propriété, 1840, p.149).
4. [Suivi d'un numéral, indique qu'une mesure, une quantité, a une valeur voisine, quoique inférieure, de celle qui est exprimée (avec la même valeur augmentative que presque)] Synon. pas loin de, presque. Attendre qqn pendant près de deux heures. Cosette était maigre et blême. Elle avait près de huit ans, on lui en eût donné à peine six (HUGO, Misér., t.1, 1862, p.482). Près de cent victimes avaient péri (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p.226). La chambre bleue a sept mètres de long, six mètres de large et près de cinq mètres de haut (JOUVE, Paulina, 1925, p.11).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. prêt1, 2. Ac. 1694, 1718: prés; dep. 1740: près. Étymol. et Hist. A. Loc. prép. près de 1. ca 1050 indique la proximité dans l'espace près de Rome (Alexis, éd. Chr. Storey, 196); 1694 être près de ses pieces «n'avoir guère d'argent» (Ac.); 1822 être près de ses affaires «y veiller avec un soin jaloux» (STENDHAL, Amour, p.9); 1935 être près de ses sous «être avare» (SIMONIN, J. BAZIN, loc. cit.); 2. 1176-81 indique la proximité dans le temps Ja fu pres de nuit (CHRÉTIEN DE TROYES, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 3450); 3. déb. XIIIes. indique un degré voisin quoique inférieur, une quantité proche (2e Continuation de Perceval, éd. W. Roach, 31425: Erra bien pres de quinze dis); 1767 indique un rapport de ressemblance (VOLT., Triumv., IV, 1 ds LITTRÉ); 4. 1669 indique une comparaison (MOLIÈRE, Tartuffe, I, 5). B. Adv. et loc. adv. 1. ca 1100 «à une petite distance» (Roland, éd. J. Bédier, 2259); ca 1100 ne loinz ne près (ibid., 1992); 2. ca 1140 pres a pres (GEOFFROI GAIMAR, Hist. des Anglais, éd. A.Bell, 1755); 3. a) 1160-75 de pres «d'un lieu peu éloigné» ici avec l'intention de surveiller (WACE, Rou, éd. A. J. Holden, III, 4454); 1690 regarder de près (FUR.); b) 1671 ne pas [y] regarder de si près (POMEY); 4. 1176-81 a bien pres «presque, à peu de chose près» (CHRÉTIEN DE TROYES, op. cit., 19); 1487 a pou pres (Vocab. lat.-fr., Genève, Loys Garbin); 1670 à peu de choses près (MOLIÈRE, Le Bourgeois gentilhomme, éd. R.Bray, IV, 5); 5. ca 1245 tout al plus pries (sens peu clair) (PHILIPPE MOUSKET, Chron., 25102 ds T.-L.); 1255 au plus près de (Trésor des Chartes du Comté de Rethel ds RUNK., p.84); en partic. 1718 mar. aller au plus près du vent, aller au plus près (Ac., s.v. vent); cf. 1797 gouverner au plus près (Voy. La Pérouse, t.2, p.22); 6. 1611 à un denier près (COTGR.); 1651 à cela près (CORNEILLE, Pertharite, III, 3, vers 869); 1718 ne pas être à telle chose près (Ac.). Continue l'adv. lat. presse, de pressus «pressé, serré» (issu de premere «presser, serrer» (d'où le sens à l'époque class. de «d'une façon serrée, dans un style précis», celui de «de près» apparaissant à l'époque impériale et surtout en b. lat., conservé dans le sarde logoudorien de presse, ad presse «en hâte» (FEW t.9, p.367a); le fr. près peut représenter soit , soit une forme modifiée presso qui est aussi à la base de l'ital. presso. Fréq. abs. littér.:33181. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 48288, b) 51838; XXes.: a) 48521, b) 42951. Bbg. CLÉDAT (C.). Près de et approcher de. R. Philol. fr. 1927, t.39, pp.140-141. — VANDELOISE (Cl.). L'Espace en fr. sém. des prép. spatiales. Paris, 1986, pp.33-38, 81-87.

près [pʀɛ] adv.
ÉTYM. 1080; du bas lat. presse « en serrant », d'où « de près », ou de pressus, p. p. de premere « presser, serrer ».
Adverbe marquant la proximité, indiquant une petite distance.REM. Le mot perd souvent son sens fort au comparatif et au superlatif, où il ne marque plus qu'une relation entre deux ou plusieurs distances. → Position.
A
1 À une distance (d'un observateur ou d'un point d'origine) considérée comme petite. || Il habite assez près, près, tout près. Distance (à une petite distance), 1. lieu (I., 1. dans un lieu proche, voisin…), 1. pas (à deux pas, à quatre pas), proximité (à proximité), voisinage (dans le voisinage). || « Le coup (cit. 27) passa si près que le chapeau tomba » (Hugo).
Fam. || Ce n'est pas près, c'est pas tout près : c'est loin.
2 Loc. adv. (v. 1175). De près. a Dans l'espace. || Tirer un coup de feu de près. Bout (à bout portant), brûle-pourpoint (à). || Oiseau qui rase la terre de près. || Considérer, voir, regarder de près, de trop près, de tout près (→ Autre, cit. 35; cambrer, cit. 2; cristallin, cit. 5; montagne, cit. 11). || Poursuivre quelqu'un de près. Serrer, talonner. || Garder (cit. 5), surveiller, tenir quelqu'un de près. 1. Court (cit. 26 : de court), vigilance (avec vigilance).
1 Mais que t'-a-t-il dit à l'oreille ?
Car il s'approchait de bien près,
Te retournant avec sa serre.
La Fontaine, Fables, V, 20.
(1869). || Se raser, se faire couper, tondre les cheveux de près. Ras (à ras).fam. Rasibus. || Avoir la barbe rasée de près.
2 Enfin Edmond ne se trouva pas rasé d'assez près, il se redonna un coup de rasoir dans le cou. Il se coupa au menton.
Aragon, les Beaux Quartiers, II, XXVII.
Fig. || Coudoyer la mort de près (→ Éternité cit. 17). || Être intéressé de près à quelque chose, y être fortement intéressé (→ Fouiller, cit. 32). || Tenir de fort près à… (→ Intellectuel, cit. 2). || Imiter la nature du plus près possible (→ Art, cit. 76). || Le langage (cit. 6) est le signe qui serre de plus près la pensée. || Connaître quelqu'un de près, très bien. || Cela me concerne d'assez près.(1690). || Examiner, lire, observer, regarder, surveiller (→ Péril, cit. 4) voir quelque chose de près, attentivement, avec soin. — ☑ Loc. (1671). Ne pas y regarder de si près, de trop près : se contenter de ce qu'on a, de ce qu'on peut faire (→ Distance, cit. 7; fabriquer, cit. 15). — ☑ Loc. (1869). Ni de près ni de loin. Pas (du tout). → Grue, cit. 5 — Toucher de près quelqu'un : avoir avec lui un lien étroit de parenté.
3 (…) il existe une autre personne qui les a connus d'aussi près que moi, peut-être de plus près, et aux souvenirs de qui je pourrais recourir.
J. Romains, le Dieu des corps, I.
b Dans le temps. || Des lettres (cit. 20) qui se suivent de si près. || Il l'a suivi de près dans la tombe.
3 Loc. prép. (fin XIe). Près de. a (Dans l'espace). || Près de, indiquant soit la position ( aussi Proche), soit le mouvement. || Qui est près de…, à petite distance de… ( Proche, voisin). || Sa maison est située tout près de la mienne. Contre (I.), joignant (vx), jouxte (vx); → aussi les adj. Attenant, contigu. || Près d'ici, tout près d'ici : non loin de… (→ Apparaître, cit. 1). || Il y a une station de métro près de chez lui (→ À sa porte). || Tout près de Paris, aux abords de, à la porte de. || Maison qui est tout près de la route. Bord (au bord de). → aussi Mas, cit. || Navires rangés très près l'un de l'autre (→ Bord à bord).
S'asseoir près de quelqu'un, auprès de, aux côtés de. || Venir, s'approcher près de quelqu'un (→ Accoster, approcher). || Placer quelque chose près de… Approcher, juxtaposer, rapprocher (→ Peluche, cit. 2). || Passer très près de… Friser, frôler, raser. || La balle est passée tout près du cœur. Doigt (à deux doigts). || Embarcation qui navigue près de la terre. Serrer. || Coureur qui termine tout près du gagnant. Talon (sur les talons).REM. Avec l'un… l'autre, près se place soit devant le groupe, soit, plus fréquemment, entre les deux indéfinis. || « Mais elles s'assirent près l'une de l'autre, sur deux petits sièges, devant le feu » (Maupassant, Notre cœur, II, VI). || « Ils étaient l'un près de l'autre, debout, dans l'embrasure de la croisée » (Flaubert, l'Éducation sentimentale I, V). || « L'après-midi, nous travaillions l'un près de l'autre, du moins quand je travaillais » (Duhamel, Pierre d'Horeb, XII). La première tournure est de règle quand près est modifié par un adverbe. || Tout près l'un de l'autre.
4 Pour me sentir plus près d'elle, je me blottissais sous cape, et je la tenais par la taille.
R. Radiguet, le Diable au corps, p. 63.
Dans l'entourage, auprès de (quelqu'un). || Vivre près de quelqu'un.
Loc. fam. Avoir la tête près du bonnet (cit. 6).
Mar. (1870). || Naviguer près du vent, au plus près du vent, ou, ellipt, au plus près (→ aussi Navire, cit. 6), dans une direction aussi rapprochée que possible de celle d'où vient le vent.Gouverner près et plein : aller près du vent tout en gardant les voiles suffisamment gonflées.
4.1 Sur les quatre-vingt-dix milles que mesurait le périmètre de l'île, la côte sud en comptait une vingtaine depuis le port jusqu'au promontoire. De là, nécessité d'enlever ces vingt milles au plus près, car le vent était absolument debout.
J. Verne, l'Île mystérieuse, 1874, t. II, p. 573.
Par métaphore :
5 Même le vice et la vertu lui étaient des occupations qui ont leur temps et leur élégances particuliers, et qui s'exercent selon l'occasion. « Parfois, disait-il, on prend le largue, et parfois on est au plus près. L'essentiel est de naviguer proprement ! »
Valéry, Eupalinos, p. 104.
N. m. L'allure du près. || Tenir un près serré. || Naviguer au près. || Se mettre au près bon plein.
Vx ou littér. (Avec une idée de proximité spatiale très affaiblie). Auprès de. || Être introduit (cit. 4, Molière) près des grands. || Obtenir des succès, se pousser près d'une femme (→ Mouche, cit. 17; passablement, cit. 1).
6 Frédéric (…) sautant dans un cabriolet, s'enquit près du cocher s'il n'y avait point quelque part, sur les hauteurs de Sainte-Geneviève, un certain café Alexandre.
Flaubert, l'Éducation sentimentale, II, I.
Vx ou littér. En comparaison de, à côté de. Auprès (de). || Il paraît difforme (cit. 2) près de ses portraits (→ aussi Jalousie, cit. 8).
7 Et près de vous ce sont des sots que tous les hommes.
Molière, Tartuffe, I, 5.
8 Mais combien les phrases, hélas ! devenaient pâles près des actes !
Gide, l'Immoraliste, II, II.
Fig. || Être plus près de la nature (→ Étudiant, cit. 6). || S'approcher le plus près possible de la perfection (cit. 4). || Il est passé tout près du succès (→ fam. Cela a été tangent).
9 Parce que la peinture qui représente ou suggère trois dimensions n'en possède que deux, n'importe quel paysage peint est plus près de n'importe quel autre paysage peint que du spectacle qu'il figure.
Malraux, les Voix du silence, p. 313.
Loc. (1694). Être près de son argent, de ses pièces, de ses sous, de ses intérêts… : être intéressé, regardant.
10 On est un peu près de ses sous, peut-être, mais il faut ça pour vivre, et il vient aussi bien des misères de la prodigalité (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XVI.
(Pour indiquer une mesure approximative). Un peu moins de… Loin (supra cit. 37 : pas loin de), presque. || Près d'un tiers (→ Impulsion, cit. 5), près de neuf francs (→ 2. Mal, cit. 30).
b (Dans le temps). || Être près de la retraite : s'approcher de l'âge de la retraite. || Société, ouvrage (cit. 19) qui est tout près de son terme. Toucher (à). || Il était près de minuit. || Pour l'âge, ils sont près l'un de l'autre. Proche (→ ci-dessous, cit. 13.1).
11 Heure indue ? Monsieur voit qu'il est aussi près du matin que du soir.
Beaumarchais, le Barbier de Séville, IV. 8.
Près de… (suivi d'un verbe à l'infinitif). || Quand le jour est près de paraître. Imminent, prochain. || On se livre (cit. 29) d'autant plus aux plaisirs qu'on se sent près de les perdre. Point (sur le point de). || Il était près de s'évanouir (→ J'ai vu le moment où il allait…). 1. Prêt (3.).REM. Ne pas confondre avec prêt à…, dont le sens est parfois voisin.
12 Les démarches étaient près d'aboutir.
France, le Lys rouge, XXXII.
13 (…) dans cette chambre où j'écris, où je suis un vieillard près de mourir, au milieu d'une famille aux aguets (…)
F. Mauriac, le Nœud de vipères, I, III.
Fam. (XXe). Ne pas être près de (et l'inf.) : ne pas risquer de.
c (Pour indiquer une ressemblance approximative).
13.1 (…) un des frères de Kalj, très près de ce dernier comme âge et comme traits, fut désigné pour l'emploi de sosie.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 318.
4 (XIIe). Vieilli. || Près, suivi d'un nom.REM. Cette locution, vieillie et familière, se rencontre encore quelquefois dans certaines expressions géographiques ou dans certaines locutions traditionnelles (vocabulaire du droit…). || Châteaulin près Brest (→ Ardoisière, cit.). || Marines, près Pontoise (→ Patoiser, cit.). aussi Lez.Notre ambassadeur près le roi de…, délégué auprès de… || Greffier près le tribunal de X.
14 Tous deux, descendant l'allée aux fleurs, allaient s'asseoir dans le rond-point, près l'escalier du potager (…)
Gide, la Porte étroite, II.
B (Exprimant l'idée d'une différence, dans des locutions).
15 Pris adverbialement, près forme plusieurs locutions en combinaison avec à et un mot (nominal ou adverbe) intercalé entre les deux et qui marque de quoi il s'en faut pour que l'exactitude soit complète (…)
G. et R. le Bidois, Syntaxe du franç. moderne, §1734.
1 À peu près (indiquant l'approximation). || Ce fut à peu près à cette époque (→ Libéralisme, cit. 2). || Une pratique à peu près générale. Assez, presque (→ Navire, cit. 12). || À peu près comme… (→ Malice, cit. 12; moraliser, cit. 4; 1. mue, cit. 4). || Cela faisait à peu près un habit bourgeois (cit. 19). Comme (comme qui dirait).À très peu près.
16 Taine avait achevé à très peu près son monument (…)
Émile Faguet, Propos littéraires, III, p. 159, in Le Bidois, Syntaxe du franç. moderne, §1734.
17 Heureusement, l'hôtel était à peu près vide à ce moment de l'année. Personne n'habitait cet étage.
F. Mauriac, les Anges noirs, VIII.
18 Je regardais la racine : était-elle plus que noire ou noire à peu près ?
Sartre, la Nausée, p. 165.
(1487). Pour indiquer une mesure, une quantité approximative. Approximativement. || À peu près six mille hommes. Dans, plus (plus ou moins); → Infecter, cit. 10. || Il est cinq heures et demie, ou à peu près. Approchant (supra cit. 12). || Il y a à peu près vingt minutes qu'il est sorti. Bien (supra cit. 106), loin (pas loin de).
N. m. (XVIIe, Bossuet). || Un à peu près (ou à-peu-près) : un calcul, un résultat qui est seulement approché (→ Astronomique, cit.). À-peu-près.Péj. Ce qui est imparfait, imprécis, sommaire. || Il a horreur du travail bâclé, de l'à peu près (contr. : exactitude).
19 Ma cohabitation passionnée avec les mathématiques m'a laissé un amour fou pour les bonnes définitions, sans lesquelles il n'y a que des à peu près.
Stendhal, Vie de Henry Brulard, p. 37.
20 Il savait d'ailleurs fort bien que toute la vie est faite d'à peu près, et il s'y était jusqu'ici résigné (…) Mais il avait pensé cette fois qu'il allait obtenir enfin le « tout à fait » sans cesse espéré, sans cesse attendu. Le « tout à fait » n'est point de ce monde.
Maupassant, Notre cœur, II, IV.
Spécialt. Calembour fondé sur la ressemblance approximative de deux mots. || Il aime à faire des à peu près faciles.
21 J'entendais retentir à tout propos dans la conversation le nom de M. Hassenpflug, qu'ils prononçaient Hessenfluch (malheur de la Hesse). L'Allemagne aime beaucoup les calembours par à peu près.
Nerval, Lorely, « Souvenirs de Thuringe », II.
2 À peu de chose(s) près, (indiquant une faible différence). Cheveu (supra cit. 33 : à un cheveu près), presque (→ Fait, cit. 21; moine, cit. 6).
22 (…) le fils du Grand Turc ressemble à ce Cléonte, à peu de chose près.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, IV, 3.
23 (…) ce sont, à peu de choses près, les termes dont je crois m'être servi à cette époque.
G. Duhamel, Défense des lettres, II, I.
3 À beaucoup près : avec de grandes différences (→ Il s'en faut de beaucoup).
24 Assurément, tu ne parais pas ton âge, même à beaucoup près.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, I, XI.
4 À cela près : cela étant mis à part, si on ne tient pas compte de ce que… Excepté, sauf (→ Attrait, cit. 16).À cela près que…
25 Du reste, à ce vice du jeu près… M. Hartford passait pour avoir toutes les qualités pharisaïques et protestantes que les Anglais sous-entendent dans le confortable mot d'honorability.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Dessous de cartes… ».
26 (Il) avait été frappé d'une peine disciplinaire et tout aussitôt reçu dans le meilleur monde, où il se tenait bien, à cela près qu'il faisait des jeux de mots (…)
France, M. Bergeret à Paris, Œ., t. XII, p. 506.
27 C'est toujours une ville : celle-ci est fendue par un fleuve, l'autre est bordée par la mer, à cela près elles se ressemblent.
Sartre, la Nausée, p. 195.
5 (1611). À (et nom précédé d'un déterminant numérique) près, indiquant le degré de précision d'une évaluation, l'écart, la différence qui sépare le résultat d'une mesure de la valeur réelle de la grandeur mesurée. || À un sou près (→ Pécuniaire, cit. 3). || À dix mètres près.
28 Il avait d'ailleurs une mémoire si parfaite, qu'un objet, restât-il cinq ans dans sa boutique, sa femme et lui se rappelaient, à un liard près, le prix d'achat, enchéri chaque année des intérêts.
Balzac, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 539.
(Avec l'idée que la différence en plus ou en moins est sans conséquence). || Il n'en est pas à cent francs près; à cinq minutes près.
29 — Oh ! moi, fit César avec une moue capable, moi, Legrain, je n'en suis pas à une femme près. — Bien, reprit le bonhomme. Voilà ce que j'appelle un heureux caractère. Vous en avez eu des centaines, de femmes; alors, vous lui laissez celle-là. C'est d'un vrai copain.
G. Duhamel, Salavin, V, XV.
CONTR. Loin (cf. aussi Éloigné, lointain).
COMP. Après, auprès, presque.
HOM. 1. Prêt, 2. prêt.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prés — PRÉS. Preposition qui marque proximité de lieu. Proche. S asseoir prés de quelqu un. estre logé prés de l Eglise. il est logé prés d icy fort prés d icy, il a approché fort prés du but. il en a approché fort prés, tout prés. On dit prov. qu Un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pres — Pres, ou Aupres, Ad, Prope, Secundum, Iuxta. Pres de la maison, Prope ab domo, et Prope domum, vel iuxta. Aupres de la ville, In vicinia vrbis. La voici tout pres, Eccam, adest propinque. La guerre est tout pres de nous, In ceruicibus bellum.… …   Thresor de la langue françoyse

  • preş — PREŞ, preşuri, s.n. Covor lung şi îngust care se aşterne pe jos în încăperile sau pe scările unei clădiri. ♢ expr. (fam.) A duce (pe cineva) cu preşul = a păcăli, a înşela, a purta (pe cineva) cu vorba. ♦ Covoraş pentru şters talpa încălţămintei… …   Dicționar Român

  • Pres — Cet article possède des paronymes, voir : presse et pré. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pôle de recherche et d enseignement supér …   Wikipédia en Français

  • pres. — pres. also pres BrE 1.) the written abbreviation of present 2.) the written abbreviation of president …   Dictionary of contemporary English

  • pres. — pres. (present) n. current time, now pres. (president) n. chief officer, head, leader, chairman …   English contemporary dictionary

  • pres — sb., set, pres, sene …   Dansk ordbog

  • pres|by|te|ri|an — «PREHZ buh TIHR ee uhn, PREHS », adjective, noun. –adj. of or belonging to a Protestant denomination or church governed by elected presbyters or elders, all of equal rank, and having beliefs based on Calvinism: »The Presbyterian Church in the U.S …   Useful english dictionary

  • Pres|by|te|ri|an — «PREHZ buh TIHR ee uhn, PREHS », adjective, noun. –adj. of or belonging to a Protestant denomination or church governed by elected presbyters or elders, all of equal rank, and having beliefs based on Calvinism: »The Presbyterian Church in the U.S …   Useful english dictionary

  • Pres — /pres, prez/, n. a male given name, form of Presley. * * * …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.